Des conseils pour réussir la surélévation de sa maison

Publié par Inès Legrand le

La surélévation de la maison reste une solution envisageable lorsqu’on souhaite gagner un espace de vie supplémentaire alors qu’il n’est pas possible de procéder à un agrandissement. Voici des conseils à retenir pour réussir le rehaussement d’une maison.

Surélévation de maison : tenez compte des options qui s’offrent à vous et…

Différentes solutions s’offrent à vous lorsque vous envisagez de surélever votre maison. Vous pouvez opter pour une surélévation totale ou partielle. La surélévation totale concernera toute la surface de votre habitat. La surélévation partielle ne concernera qu’une partie de la maison. Ainsi, les travaux peuvent entraînés ou non le changement de la pente et donc la modification ou non de la charpente. Afin d’augmenter la surface habitable de la maison, l’aménagement de l’espace sous combles est possible également.

Des conseils pour réussir la surélévation de sa maison

Pour faire le meilleur choix, bien évidemment, il convient de prendre en compte des éléments suivants lorsqu’on a un projet de surélévation : la pente de la toiture, le type de charpente, le matériau utilisé pour la construction ainsi que la hauteur entre le plafond et la toiture.

… des formalités exigées

Avant de vous lancer à quoi que ce soit, pensez à regarder le PLU (plan local d’urbanisme) de votre commune. N’oubliez pas que les règles concernant l’habitat (y compris donc la hauteur permise pour les bâtiments) sont fixées par ce PLU. Vous devez vous y conformer pour éviter toute surprise désagréable.

Si après les travaux, la surface du plancher est supérieure à 20 m² (ou supérieure à 40 m² en zone urbaine couverte par un PLU) une demande de permis de construire vous sera requise. Il y en est de même dans le cas où les structures porteuses ou la façade du bâtiment seront modifiées après les travaux et lorsque ces travaux s’accompagnent d’un changement de destination ou de sous-destination, quelle que soit la surface créée.

Dans les autres cas, donc si après les travaux, la surface du plancher est comprise entre 5 et 20 m2, vous devez tout simplement faire une déclaration des travaux. Prenez note que vous devez afficher en évidence l’autorisation municipale qui vous sera octroyée durant tous les travaux de rehaussement, et ce, pendant 3 mois au moins.

Et le saviez-vous ? Une autorisation pour échafaudages ou grue vous sera exigée dans le cas où lors du chantier de tels équipements empiètent sur la voie publique.

Miser pour des matériaux adaptés

De la structure de votre maison dépendra votre choix, côté matériaux. Une structure et une fondation qui ne sont pas assez solides, l’ossature métallique reste une option intéressante. Néanmoins, rien ne vous empêche d’opter pour le bois. Une ossature en bois est à la fois légère, moins onéreuse, mais aussi plus facile à réaliser. Et le plus intéressant c’est que celle-ci exerce moins de pression sur la structure de la maison. Pour davantage de solidité, rien de telle qu’une structure en béton. Cette dernière présente l’avantage de résister parfaitement aux aléas du temps. L’inconvénient toutefois c’est que le béton peut être vraiment lourd pour la structure de la maison. Ne choisissez ainsi ce matériau que si la structure actuelle de votre maison est bien solide.

Estimez bien le budget nécessaire

Le coût de la surélévation de votre maison variera en fonction de la solution que vous avez choisie, mais aussi de nombreux éléments : la taille de la surface qui va être créé, la destination de la pièce crée, les spécificités de votre maison, l’état du toit et des murs, les matériaux de construction choisis, etc. Vous devez bien estimer le budget pour mener à terme votre projet.

Ne vous aventurez pas seul dans les travaux

S’aventurer seul dans un projet de surélévation ? Ce n’est pas du tout recommandé. L’idéal serait de faire appel à des professionnels du bâtiment. Un maître d’oeuvre ou un architecte vous accompagnera certes dès le début de votre projet jusqu’à son achèvement (à savoir que l’intervention d’un architecte est obligatoire depuis le 1er mars 2017, si après les travaux, la surface habitable est supérieure à 150 m²). Que ce soit lors de la préparation du projet, les démarches administratives, etc., il restera à vos côtés, vous conseillera et vous orientera vers les meilleures options quelle que soit la solution d’extension de votre choix. Et le plus intéressant c’est qu’il saura coordonner efficacement le chantier. Puisque les divers corps de métier seront bien orchestrés, les travaux seront réalisés dans les règles d’art et surtout dans les délais impartis !

Etre accompagné lors de son projet de surélévation c’est bien, mais être bien accompagné, c’est encore mieux ! Choisissez bien alors le professionnel qui vous accompagnera ! Pour bénéficier de la meilleure offre, pensez à comparer plusieurs devis des professionnels du bâtiment de votre région.

Catégories : Surélévation